Souvenir de vacances en Espagne plus températures estivales, l'équation donne forcément envie de gaspacho !
Il parait qu'à Buñol, 40.000 personnes se sont jeté 115 tonnes de tomates bien mûres à la figure à l'occasion de la fête traditionnelle de la "Tomatina", de quoi transformer la ville en immense "gaspacho humain". La recette me semblait plaisante, mais difficilement réalisable à la maison, je me suis donc contentée de rester beaucoup plus classique.


gaspacho

Gaspacho à ma façon, pour deux personnes

  • 5 ou 6 tomates bien mûres
  • 1 poivron rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 1 concombre
  • 1 brin de céleri pour la déco
  • 1 cc d'huile d'olive par convive
Avant de préparer le gaspacho, il est préférable de placer les légumes au réfrigérateur.
Mixer tous les ingrédients en ajoutant un peu d'eau au jugé, réserver au frais. Au moment de servir ajouter l'huile d'olive et le céleri pour la déco. Je n'ai ni salé ni poivré, volontairement, parce que j'aime plus que tout retrouver toute la saveur des légumes - ça aide, d'acheter les légumes de saison ! - mais chacun peut assaisonner à son idée !



Pour innover un peu, je me suis ensuite lancée dans une soupe verte, très largement inspirée d'une recette piochée dans "Tout cru" de Valérie Cupillard.

Mix de légumes verts
  • 1 courgette
  • 1 bâton de céleri branche
  • 1 concombre
  • 1 poivron vert
  • 1 pincée de sel
  • 1 cs d'huile (j'ai fait une version à l'huile d'olive, puis une autre à l'huile de noix très sympa !)
J'ai vraiment apprécié cette soupe froide, dégustée un jour de grosse chaleur, et elle a également beaucoup plu à Rufin, malgré son petit côté "martien"...