Entièrement convaincue par les retours d'expérience enthousiastes de la Mère Joie et de Dom, j'ai saisi l'opportunité de tester un étrange appareil...

Le simulateur d’aube.

lumie250_1g

Il paraît que c'est le complément idéal de la luminothérapie, mais pour le moment je vais m'en tenir au complément puisque, d'après ses promesses, il répond parfaitement à mes problèmes du moment : en permettant de régler le conflit consistant à se réveiller alors qu’il fait nuit et de se coucher alors qu’il fait jour. (« Non, je ne suis pas de mauvais poil. Je me retrouve en plein conflit, nuance. »)

 

Le simulateur d’aube : pour un réveil en douceur...

 

Trop souvent, le réveil est synonyme de radio ou d'une alarme venant brutalement et difficilement vous tirer du sommeil. Ces derniers temps, j'en suis même à programmer trois alarmes tant mes réveils sont difficiles, et je suis bien loin d'être la seule, si j'en crois les lamentations que je peut voir passer sur mon twitter chaque matin !

 

Le simulateur d'aube permet de remédier très simplement et très naturellement à ces difficultés et, appelons les choses par leur nom, au redoutable syndrome dit de « la tête dans le tutu ». Il simule (d'où son nom) les conditions d’un lever de soleil en éclairant la chambre de façon très progressive pour un réveil tout en douceur.

 

Cela permet de se réveiller naturellement toute l’année alors que nos rythmes de vie ne correspondent que très rarement au rythme du coucher et lever du soleil.

light_up_dayvia_530_2g

Il y a trois phases : la première étant la plus douce, où l'intensité va être comparable à celle de la lumière d’une bougie, puis l’intensité augmente progressivement jusqu’à éclairer intensément la pièce. Les effets ont été testés cliniquement : l’augmentation progressive de l’intensité lumineuse augmente ainsi la sécrétion de cortisol, une réaction de l’organisme face au stress.

Le simulateur d’aube  : … un endormissement paisible...

De la même façon qu'il simule la variation de lumière liée au lever du soleil, le simulateur d'aube va reproduire les conditions de la tombée de la nuit. La variation lente mais significative de la luminosité au moment de l'endormissement, va favoriser la détente à travers la sécrétion de mélatonine, l'hormone du sommeil. Il aide naturellement à sortir d’une période d’activité et d’éveil pour entrer progressivement dans le sommeil. De quoi permettre de s'endormir tout en douceur, dans l'ambiance d'une lumière recréant la baisse progressive du jour...

light_up_dayvia_530_3g

 

Prometteur, n'est ce pas ? J'ai vraiment hâte de tester ces deux fonctions avec MissC, d'autant plus que les endormissements sont assez difficiles à gérer ces derniers temps ! Et qui dit endormissements difficiles et à rallonge, dit réveils difficiles également : certains matins c'est un véritable crève-cœur que de devoir la tirer du lit pour ne pas être en retard...

Le simulateur d’aube : … et bien plus encore

Mais ce n'est pas tout, le simulateur d’aube n'est pas qu'un réveil ! Il peut être utilisé comme veilleuse, lampe de chevet (avec lumière d'ambiance réglable), mais aussi radio ou lecteur MP3 selon les modèles, et même diffuser des sons de la nature.

 

Il ne fait pas encore le café, c'est là son seul défaut, mais grâce à lui on est suffisamment réveillé pour ne pas se tromper dans les doses !

 

Bientôt testé chez nous, grâce à Solvital, et par l'intermédiaire de Ginie.